Tout savoir sur le café du Costa Rica - Naad Coffee

Dernière mise à jour : 20 févr.



Chez Naad Coffee, l'un de nos best seller est bien évidemment notre café à la noisette. Saviez-vous en revanche, que c'était un café pure origine, tout droit venu du Costa Rica ?


Nous veillons à ce que nos cafés aient la meilleure qualité possible et protègent à la fois les producteurs que l'environnement.


Zoom sur le Costa Rica et de la culture du café de ce petit pays situé en Amérique centrale. 🇨🇷




Costa Rica : pour un café équitable et des cultures durables


Le café équitable est de plus en plus populaire dans le monde entier. Cela fait une grande différence dans des endroits comme le Costa Rica environ 45 000 agriculteurs appartiennent à des coopératives impliquées dans des organisations de commerce équitable. Les organisations de commerce équitable comme Fairtrade International et Rain Forest Alliance s'efforcent de garantir de meilleurs droits et salaires aux petits exploitants. La certification du commerce équitable favorise la durabilité environnementale, sociale et économique et met souvent l'accent sur le café cultivé à l'ombre et le café biologique.


L'histoire du café au Costa Rica


Le Costa Rica est un pays situé en Amérique centrale disposant d'un climat fortement propice à l'exploitation du café : plutôt tropical et humide.

Le café a pris racine au Costa Rica vers la fin des années 1700, au 18ème siècle. Le caféier Arabica a d'abord été cultivé dans la vallée centrale du Costa Rica, où les conditions de culture idéales - notamment un sol fertile, une altitude élevée et un climat frais - ont contribué à son succès. La culture s'est poursuivie et le gouvernement costaricien a vite compris l'énorme potentiel économique du café. Pour encourager la production, le gouvernement a offert des terres gratuites aux cultivateurs de café au XIXe siècle. À cette époque, la production est montée en flèche.


A partir de 1829, les recettes des exportations de café dépassaient celles du tabac, du sucre et du cacao. Le café était initialement exporté au Panama, puis au Chili, où il était rebaptisé "Café Chileno de Valparaíso" et envoyé en Angleterre. Au milieu des années 1800, le capitaine anglais William Le Lacheur Lyon a envoyé des centaines de sacs de café costaricien en Grande-Bretagne. Il est tombé dans les bonnes mains et a suscité un intérêt national pour le café costaricien. En effet, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, l'Angleterre était le principal destinataire des exportations de café costaricien.


L'industrie du café a créé une riche classe supérieure de cultivateurs et de négociants. Nombre d'entre eux avaient des liens avec des représentants du gouvernement et contribuaient à garantir le rôle du café dans l'économie costaricienne. Bien que l'équilibre du pouvoir à cette époque soit inégal, les revenus du café ont contribué à la modernisation du Costa Rica. Ils ont permis la construction d'un chemin de fer vers la côte atlantique du pays et la construction du théâtre national de San José.



Aujourd'hui, le café costaricien est considéré comme l'un des meilleurs au monde et est expédié partout. Les petits exploitants jouent un rôle important dans cette production : près de 90 % des producteurs cultivent moins de 5 hectares.


Le café costaricien : quel goût ?


Les cafés costariciens les plus classiques sont doux et légèrement acides. Ils constituent un bon remontant pour l'après-midi et se marient bien avec les desserts. Les producteurs expérimentent actuellement de nouvelles saveurs, plus vives et plus fruitées. Elles sont moins traditionnelles que les anciennes variétés, mais pourraient trouver un public sur le marché international.


Chez Naad Coffee, l'Arabica du Costa Rica est associé à un arôme de synthèse de noisette - afin d'éviter toutes traces d'allergènes.

Vous pouvez le trouver sur naad-coffee.com en format moulu, grain ou en monodoses japonaises.




245 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout